Les différentes pratiques

Les aiguilles

Aiguille traditionnelle

Faites de cuivres et d’acier doux, elles permettent la stimulation des points d’acupuncture. L’usage actuel est d’utiliser des aiguilles jetables, conditionnées sous environnement stérile. De nombreuses tailles sont disponibles. Le praticien retient une longueur qui convient à sa main. Si l’aiguille est trop fine, la stimulation sera insuffisante. On suppose que les premières aiguilles étaient des poinçons de pierre, puis faites de bambou ou d’os finement taillé jusqu’au développement de la métallurgie.











La moxibustion

Moxa bâton

A base d’armoise séchée, soit posé sur une aiguille, soit tenu au-dessus d’un point, soit en vrac sur du gros sel ou une tranche de gingembre, utiliser le moxa c’est amener de la chaleur par le point choisi, dans une action de tonification. L’armoise agit sur le Yin et le sang par la mobilisation du Yang. Le feu du moxa est recommandé sur les constats de froid/humidité, pour stimuler l’énergie ou pour lutter contre les agents pathogènes et le fong.












Les ventouses

Ventouse en verre

Par leur action de vide lorsqu’elles sont posées sur la peau, elles attirent le sang et donc l’énergie au point choisi. Créer une congestion sanguine localisée. Utilisées pour les problèmes articulaires, musculaires, pulmonaires, entre autres, c’est une problématique profondeur/surface, faire émerger l’énergie perverse, parfois accompagnée d’une saignée. Elles peuvent être en bambou, en verre, actionnée par vide d’air relatif mécanique (pompe) ou par une flamme créant une dépression par combustion de l’oxygène. Cette dernière est celle que j’utilise principalement.





Le laser


Le laser athermique émet des ondes lumineuses qui stimulent les tissus. Il convient aux enfants ou aux personnes craignant les aiguilles. Le laser permet de stimuler les points d'acupuncture, mais aussi d'atténuer certaines cicatrices en revitalisant les tissus périphériques. Le laser est sans douleur.

Le massage tuina


C'est une des branches de ma médécine chinoise, au même titre que la pharmacopée, l'acupuncture... Le tuina, qui signifie pousser-saisir nécessite de connaître l'énergétique. Il s'agit de suivre les méridiens pour débloquer l'énergie et la faire circuler, ainsi que le sang. L'action en profondeur du massage permet de libérer les tensions musculaires, en profondeur et d'avoir une action sur les fascias également. En stimulant le qi, il est revitalisant.

L'acupuncture esthétique